Quel est le lien entre la Méthode Feldenkrais® et les neurosciences ?

 Moshe Feldenkrais a eu l'intuition géniale de la plasticité du cerveau avant que les recherches scientifiques actuelles ne confirment cette fonction humaine.

 Devinez donc si c'est Moshe Feldenkrais, Alain Berthoz*, ou Jean-François Dortier**  qui a écrit ces phrases :

1) Une des propriétés les  plus importantes du système nerveux est de s'adapter.

2) Un progrès ne se fera sentir dans l'activité et les mouvements que lorsqu'un changement aura eu lieu dans le cerveau et le système nerveux.

3) La structure et les tissus du système nerveux sont héréditaires, mais leur fonctionnement dépend énormément de l'expérience personnelle.

4) Pourtant, l'inhibition neuronale est au contraire l'un des mécanismes fondamentaux de la production du mouvement et de sa flexibilité, sans doute le principal mécanisme  de l'apprentissage sensori-moteur. Elle est aussi à l'origine de mécanismes perceptifs de filtrage et de sélection et joue un rôle décisif dans certaines fonctions cognitives telles que la prise de décision.

5) La raison peut en être l'existence de deux mécanismes. Dans l'un, l'organisme peut être engagé dans des activités qui requièrent à la fois l'inhibition de certaines cellules et la mobilisation d'autres.

6) J'ai déjà mentionné la fonction "créatrice d'ordre" propre au système nerveux; c'est cette qualité qui permet à l'enfant, avant qu'il ne parvienne à se mettre debout, de trouver un mode d'action définitif à travers son activité aléatoire faite d'essais et d'erreurs et de tentatives diverses.

7) La plasticité désigne la capacité du cerveau à s'organiser et se réorganiser en fonction de l'expérience.(...) L'apprentissage correspond au renforcement des liaisons synaptiques entre deux neurones.

8) Or c'est grâce à ses erreurs et aux légers ajustements qu'elles occasionnent, que le système nerveux forme lentement les réseaux synaptiques.

 

*   Alain Berthoz, Professeur au Collège de France - Chaire de physiologie de la perception et de l'action- Membre de l'Académie des sciences

** Jean-François Dortier, sociologue,  directeur de publication du magazine Sciences Humaines

 

 






Réponses :

1) Alain Berthoz , Le Sens du mouvement, éd. Odile Jacob, 2008 : page 253

2) Moshe Feldenkrais, Energie et bien-être par le mouvement (éd. originale américaine 1972) éd. française Dangles, 2011 : page 50

3) Moshe Feldenkrais, Energie et bien-être par le mouvement (éd. originale américaine 1972) éd. française Dangles, 2011 : page 58

4) Alain Berthoz , Le Sens du mouvement, éd. Odile Jacob, 2008 : page 210

5) Moshe Feldenkrais, Energie et bien-être par le mouvement (éd. originale américaine 1972) éd. française Dangles, 2011 : page 29

6) Moshe Feldenkrais, L'évidence en question, (éd. originale américaine 1981) éd. française L'inhabituel 1997, page 160

7) Jean-François Dortier, Le cerveau et la pensée- Le nouvel âge des sciences cognitives, éd. Sciences Humaines, 2011 : page 100

8) Moshe Feldenkrais, L'évidence en question,(éd. originale américaine 1981) éd.française  L'inhabituel 1997, page 158